M
E
N
U
AGROFORESTERIE

Les protections simplifient la plantation en agroforesterie...



  • Rigides, elles simplifient le desherbage et protége des animaux
  • En optimisant la croissance, elles favorisent une implantation plus rapide malgré la concurrance et autorisent l'utilisation de trés jeunes plants.
  • Elles minimisent les operation de taille de formation.














  • L'AGROFORESTERIE C'EST QUOI?

    L’agroforesterie consiste en l’intégration de végétaux ligneux dans des cultures et/ou des élevages sur une même parcelle. C’est un mélange intentionnel d’arbres/arbustes avec des systèmes de cultures ou de productions animales. Cette combinaison apporte des avantages environnementaux, économiques, et sociaux. De nouveaux systèmes d’usage de la terre sont créés qui sont plus diversifiés, productifs, profitables, sains, et durables.
    Cinq catégories de systèmes agroforestiers peuvent être identifiées:
  • Les systèmes silvopastoraux combinen sylviculture et pâturages.
  • Les systèmes silvoarables combinent des lignes d’arbres largement espacés avec des allées de cultures.
  • Les systèmes de vergers agroforestiers (e.g. “streuobst”, “prés-vergers”) combinent les arbres fruitiers à couronnement haut.
  • Les systèmes brise-vents ou coupe-vents comprennent des arbres qui procurent abri et ombre aux cultures et aux animaux.
  • Les systèmes d’allées riveraines sont des zones forestières tampons qui sont adjacentes aux cours d’eaux.

  • AGROFORESTERIE: POURQUOI?

    L’agroforesterie procure de nombreux d’avantages.
    Les arbres peuvent augmenter les rendements et la profitabilité des cultures et des pâturages
    L’avantage économique de l’agroforesterie vient des bois de haute valeur qui peuvent être produits. Ceci tout en gardant une très grande proportion de cultures et/ou d’animaux d’élevages. Les arbres espacés croissent plus rapidement que ceux plantés dans les forêts conventionnelles. La performance d’un système agroforestier est mesurée par l’index Ratio des Equivalents de Terres (RET). Les rendements combinés des composantes agricoles et sylvicoles obtenus en agroforesterie sont comparés à ceux obtenus séparément. Des « rendements « RET” de 1.2 à 1.4 sont fréquemment observés.
    L’agroforesterie encourage la biodiversité et procure des habitats aux pollinisateurs et prédateurs.
    Dans l’espace et le temps, la combinaison arbres-cultures apporte une plus grande diversité et complexité naturelle. Les pratiques d’agroforesterie peuvent aider à réduire les effets indésirables des pesticides et procurer un refuge naturel pour les insectes indigènes et polinisateurs.
    Utiliser les arbres pour réduire les inondations, l’érosion, et la lixiviation de nitrates.
    Les zones riveraines constituent des écosystèmes essentiels. Ils peuvent être améliorés grâce à l’agroforesterie. Les « filets de sécurité » créés par les racines d’arbres et les systèmes silvoarables combinés avec les zones tampons riveraines empêchent une grande partie des nitrates provenant des engrais d’atteindre les cours d'eau Les brise-vents, les plantations riveraines, les arbres plantés avec un système racinaire profond réduisent également les érosions éolienne et hydrique. Les racines des arbres dans les systèmes silvopastoraux rendent le sol plus poreux et aident l'infiltration d'eau dans les pâturages. Enfin, l'eau captée par les plantes pour l’évapotranspiration a tendance à venir d’horizons plus profonds Dans les zones sujettes aux inondations, il est également possible d'établir des lignes d'arbres au sommet de digues artificielles (bermes), où les fossés (rigoles) aident à détourner ou à retenir les eaux de crue.
    Augmenter la séquestration du carbone dans le sol et aider la lutte contre le changement climatique
    Le changement climatique pourrait sérieusement affecter les producteurs agricoles. L’augmentation des stress hydriques et thermiques, couplée aux tempêtes et inondations qui sont devenues plus fréquentes, peut conduire à des baisses de rendement ou même des pertes de récoltes. Les systèmes agroforestiers ont le potentiel de séquestrer jusqu'à 14 tonnes d'équivalent CO2 / ha / an (en supposant une densité comprise entre 100 et 150 arbres / ha). Les systèmes silvoarables et silvopastoraux sont efficaces dans la prévention des incendies. Il a aussi été démontré que le feuillage des arbres est efficace dans l’absorption de l'ammoniac (un gaz à effet de serre particulièrement nocif) émis par le bétail et les volailles
    Diversification des exploitations agricoles et des paysages
    L'agroforesterie donne une flexibilité considérable à un agriculteur. Les terres restent classées comme «terres agricoles» par le Système Intégré de Gestion et de Contrôle (SIGC) de l'UE, ce qui n’est pas le cas de la sylviculture conventionnelle. Les arbres peuvent être éclaircis, élagués, ou même taillés latéralement s’ils donnent trop d'ombre sur les cultures ou les pâturages. Comme outil économique, l'agroforesterie génère des emplois qualifiés. Elle produit aussi des matières premières pour d'autres activités économiques. Elle diversifie donc les types d’exploitations et crée des paysages plus variés.

    AGROFORESTERIE: COMMENT?

    Comprendre les processus de compétition et de mutualisme
    En agroforesterie, il est important de comprendre les interactions entre les arbres et les cultures. Les interactions devraient être exploitées tout en minimisant les problèmes créés par la concurrence. Les arbres et les cultures doivent exploiter différentes sources de lumière, d’eau et de nutriments, à la fois dans le temps et l'espace L'art de l'agroforesterie est de choisir et de gérer les espèces d'arbres et de cultures afin de minimiser la concurrence et de maximiser leurs synergies.
    Planifier votre projet prudemment et concentrez-vous sur les systèmes agroforestiers à plus-value
    L'agroforesterie est multifonctionnelle. Vous pouvez vous concentrer sur l'investissement à long terme dans le bois ou améliorer la gestion écologique de votre exploitation. Plantez prudemment, en vous concentrant chaque année sur de petites zones agroforestières. Envisagez le mélange arbres fruitiers à haut tronc traditionnels avec des essences de bois comme le noyer hybride, le châtaignier, le cerisier et le frêne. Au sud de l’Europe, les oliviers et les agrumes peuvent être mélangés avec d’autres essences de bois.
    Planter prudemment et protéger les jeunes arbres
    Désherbez bien le sol avant la plantation. Utilisez un désherbage localisé ou des paillis pour les systèmes silvopastoraux. Le labour ou le sous-solage sont à considérer pour les systèmes silvoarables. De nouveau le sous-solage le long des rangées d’arbres silvoarables est utilisé pour aider les arbres à s’enraciner profondément. Espacer les rangées d’arbres silvoarables de façon à correspondre à un multiple de la largeur de vos engins agricoles. Choisissez les plants les plus jeunes possibles afin de bénéficier de leur capacité à développer rapidement des systèmes racinaires, et veillez à ne pas tordre les racines durant la plantation. Dans les systèmes silvoarables, planter dans des petits trous (30x30x30cm) et dans les systèmes silvopastoraux favoriser des trous de tarière. Protéger les jeunes plants avec des manchons de protection aux parois rigides. Le schéma de plantation doit tenir compte des opérations mécaniques ultérieures
    Controller les adventices dans les rangées d’arbres et élaguer au moins une fois l’an lorsque les arbres sont jeunes
    Afin de réduire les coûts de désherbage et de favoriser la lutte biologique contre les ravageurs et les maladies, installez des paillages ou planter des arbustes ou des mélanges d’herbes dans les rangées d’arbres. Aussi, les paillis et les « mulch » de copeaux de bois, de plastique ou de fibre vont contrôler les mauvaises herbes.
    Choix des cultures intercalaires
    Les agriculteurs devraient généralement continuer à utiliser les cultures auxquelles ils sont habitués. Avec les rangées étroites d’arbres, 95% d'un champ arable peut être conservé pour la production. Le labour annuel près des rangées d’arbres peut encourager les arbres à s’enraciner plus profondément. Avec des arbres matures, il peut être nécessaire d'élargir les rangées d’arbres non semées. La pulvérisation d'herbicide peut affecter certaines essences d'arbres.


  • plan du site
  • documentation
  • Obtenir le guide d'agroforesterie
  • nous joindre par mail